Mes fonds peints en balade avec Emilie Zangarelli

fond photo peint à la main sur toile pour les photographes fabrication paris
crédit photo: Emilie Zangarelli

Emilie Zangarelli avait envie de réaliser des séances photos en utilisant des backdrops peints à la main. Ca tombait plutôt bien 😉 On a donc mis en place une collaboration par rapport à ma création de fonds peints.

En novembre 2019, je lui ai prêté une premier fond lors d’une formation grossesse qu’elle donnait au studio Woush en Belgique.

C’était la première fois qu’une photographe autre que moi, utilisait un de mes fonds! C’était assez stressant de le montrer « au monde ». Je n’avais que peu de recul sur ma production étant donné que les fonds, je les créais uniquement pour mes séances photos.

Pour le coup, Emilie m’a fait confiance à 100% car elle n’avait pas vu le fond avant sa formation. Elle l’a découvert sur son lieu de formation le jour J. Elle est comme ça Emilie, elle aime les challenges! ^^

Quelques semaines plus tard Emilie m’a proposé de renouveler l’expérience pour une série de formations qu’elle donnait chez elle cette fois. De nouveau, il y eu un bel engouement.

J’ai dans le même temps commencé la création de nouveaux fonds et j’ai partagé des stories quotidiennes des réalisations en cours. Pas mal de photographes ont commencé à me contacter, à me demander des informations etc…

Ce qu’il faut savoir, c’est que j’ai mon activité de photographe à plein temps et quand on est à son compte, la formulation « plein temps » prend tout son sens. Je ne pouvais pas me permettre de réduire mon activité de photographe, étant donné que c’est ce qui me fait manger. J’ai donc organisé mon emploi du temps en fonction. J’ai condensé mon emploi du temps mensuel sur 15 jours pour me trouver du temps pour peindre (folle que je suis!).

seance photo grossesse artistique aurelia c photographies paris avec fond photos peints à la main aurelia cordiez backdrops
Photo de Aurélia C. Photographies.

Car je vous assure que peindre des formats aussi grands demande de l’investissement. D’abord financier comme tout projet, physique et émotionnel comme tout projet qui sort des tripes. Ajoutez à cela, qu’il faut un lieu pour peindre et que la peinture c’est salissant. Je ne peux pas louer d’atelier, alors mon atelier c’est mon studio photo.

Et comme je suis une grande fan de Dexter, j’avais la solution! Avec ma moitié, on bâche entièrement les murs et sols de mon studio à chaque session de peinture, oui chaque quinzaine. Sauf, quelques dommages collatéraux, je m’en sors bien. Le seul obstacle rencontré, est que je ne peux pas réaliser de fonds immenses.

Studio photo Aurélia C. Photographies transformé en atelier peinture

Au bout de deux mois, j’étais épuisée par cette cadence… Et beaucoup de choses se sont bousculées dans ma tête à partir de ce moment là.

J’ai donc décidé que je n’irai pas au delà de mon propre plaisir. Je crée si j’en ai envie, sans contrainte et sous mes propres conditions. Le projet trouvera son chemin uniquement si la cavalière maitrise les rênes.

crédit photo: Emilie Zangarelli

Au final, je vis mieux ce projet depuis que j’en ai posé les limites. Même si un nouvel évènement prévu en Avril me donnera une belle visibilité (et je l’avoue, j’attends cela avec impatiente!) dans l’état actuel des choses, je n’en fais pas une activité à proprement parlé. Je créé pour me faire plaisir avant tout et si mes fonds peuvent intéresser d’autres photographes alors c’est super!

A savoir, je ne réalise pas de commandes (sauf si pourquoi pas, un projet me parle!) et je vends uniquement mon petit stock 🙂

Qui vivra verra!

AUTRES ARTICLES :

Pour me suivre mon INSTAGRAM PHOTO c’est par ici:

Article rédigé par : Aurélia Cordiez

© Copyright 2019 – Tous droits réservés Aurélia C. Photographies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *